occitan

Bòria

Per La Mal coiffée, paraulas de Léon Cordes, musica de Laurent Cavalié

D'ausir dins :

L'embelinaire

I aviá d'olius long del camin
e de vinhas davant la pòrta
que saludavan al matin
lo mas tot blanc qu'aviam bastit.

I aviá de trabalh, o cal dire,
i aviá tanben de bons moments,
lo cocut cantava sovent,
lo ramonet aimava rire.

L'estiu aviás un grand capèl,
tos uèlhs lusents s'en amagavan;
quand mahomet fasiá bèl-bèl
sus la pared que blanquejava

i avià 'na mòstra de solelh
que, coma la d'en Pons, cantava :
" Ora es abelha, ora es aucèl
Fa son cant e fa son mèl."

Mas

Il y avait des oliviers au bord du chemin
et des vignes devant la porte
qui saluaient au matin
la mas blanc que nous avions bâti.

Le travail était rude, en vérité,
mais on y passait aussi de bons moments
le coucou chantait souvent,
le " ramonet" aimait rire.

L'été tu portais un grand chapeau
qui voilait tes yeux brillants ;
quand le soleil étincelait
sur le mur blanc

un cadran solaire,
ainsi que celui d'en Pons, chantait :
" L'heure est abeille, l'heure est oiseau
Qui fait son chant et fait son miel."

5 cançons del meteis grop :

Comentaris

Vos cal connectar per poder postar de comentaris.

Per ray
Lo 03-03-2018 a 18:46:00
Cette chanson parle de quoi en francais,?

Concepcion : Aure Séguier, Grafismes : Géraldine Puel