francés occitan castelhan

Stéréotypes

Per Mauresca Fracas Dub

D'ausir dins :

Bartàs

Le stéréotype, ils l’ont usé jusqu’à la corde,
C’en est fini, nous on sort avec la horde,
Le bon méridional est enfin prêt à mordre,
Occitan warriorz et d’un coup ça fait désordre !
Ils aiment le soleil, aioli yes papa !
Quand ça sent bon le pastis, la soirée fracas,
Mais faut aussi savoir enclencher le débat,
Parler décentralisme au cròs dau pera.
Ma ville est capitale depuis que je le sais,
Depuis que je chante ses gens et ses quartiers,
Et pourtant ça sent bien la province à plein nez,
Les élites vivent Paris à Montpellier.
C’est pareil de partout, on vit loin de chez soi,
Devant ta porte, juste là en bas,
Rebranche tes platines, prends un pastaga,
Lis les troubadours et sors les tous de chez toi.
La diversité commence dans ta famille,
Ecoute les langues qui chez toi fourmillent,
Essaie ton occitan, ça marche avec les filles,
Rap de varois, du Languedoc qui vacille
Sur les grosses caisses et ici dans tes boomers,
C’est l’art de la rime, le prix de mes sueurs,
Devant la feuille blanche, sur beat ravageur,
Vingt quatre vers, la musique de mon cœur.

24 rimes juste pour le débat
En finir avec la province, le putain d’état
Qui centralise tout et ne fait jamais cas
De ce qui se passe autour, en haut et en bas,
Autour, de partout des capitales s’érigent,
Faut que tu l’encapes, que tu le piges,
Ça parle occitan alors certains se figent,
Ça parle avec l’accent d’autres te corrigent,
Mon vièt on les emmerde c’est hallucinant !
Ils se croient tolérants et montrent déjà les dents,
Quand ça sonne bizarre c’est dérangeant,
C’est pagnolesque, non c’est plus excitant,
Fils des troubadours on fait danser la jeunesse,
On invente, on jongle, on joue et progresse,
Quand les tristes viennent dicter la messe
On plante le oai pour dérider les fesses.
Loin du trou parisien, des cercles du pouvoir,
On roule sur la réserve, on sort du couloir,
On grille leurs feux rouges et on passe au hasard,
Les virages à la corde à fond sur le potard !

Fuck les jacobins, fuck les communautaristes,
Vive la commune libre et tous ceux qui résistent,
Expérience locale et antinationaliste,
C’est le sens de ce son mesclat multipista.

Michanta limonada anam talhar de testas
Escotatz la paraula d’un Loseriòt de Seta
Refleccions maduradas amb Mauresca e Piget
Sul nòstre camin aquò’s pas totjorn la fèsta

Ça sent le roussi pour la culture de chez nous
La langue disparaît et tout le monde s’en fout
Le CNC nous fout des bâtons dans les roues
Les médias nous zappent y a de quoi devenir fou
Le tien c’est le tien mais le mien n’est pas crédible
Quelque soit ton accent dans ce pays t’es qu’une cible
Noyés sous les clichés à la télé on est risible
Les français sont bloqués et ça ça nous est nuisible
Le centralisme acharné les esprits ça les pollue
N’oublie pas que province veut dire territoire vaincu
On est pas des loosers, on est pas encore perdu
Leur jacobinisme on va leur foutre dans le cul
J’emmerde ceux de chez nous qui ont pris l’accent pointu
Pour faire sérieux, disent-ils, ces conos se sont vendus
J’emmerde les néo-ruraux qui croient avoir tout vu
Et qui prennent de haut la population du cru
J’emmerde les politiciens de droite et de gauche
Qui croient que faire occitan c’est faire un baloche
En costume traditionnel et voilà hop c’est fastoche
Pastis, aligot-saucisse et grosse brioche
J’emmerde les maufatans tout ces petits nazillons…

J’emmerde les maufatans tout ces petits nazillons…
Minorité merdeuse identitaires en carton
Cachés sous des drapeaux trop utilisés à foison
Nos lyrics sont plus efficaces que vos coups de bâtons
J’emmerde dans toutes les luttes le super militant
Prétendant en pleurnichant être le dernier des mohicans
On se dit ouvert mais on s’enterre dans un carcan
Communautarisme inconscient il faut rester méfiant
Mas mesfisant o siam au fond de l’aiga a l’agachon
Per pas tombar dins la trauc de las institucions
Occitana o franchimanda, nautres fasem de son
E fasèm coma podem eb radiò e television
Depuis quelques années en sous-marin on opère
On est nombreux dans ce cas vé nos sœurs et nos frères
Qui de Clermont à Marseille et de Toulouse en Lozère
Travaillent chaque jour pour faire avancer la galère
Ni mens ni mai non n’en podem pas pus
Occitan Warriorz et la lutte continue
Tu veux tu hardcore tu vas pas être déçu
Canitrot du Levezou les toye au turlututu…

5 cançons del meteis grop :

Comentaris

Vos cal connectar per poder postar de comentaris.

Per ray
Lo 03-03-2018 a 18:46:00
Cette chanson parle de quoi en francais,?

Concepcion : Aure Séguier, Grafismes : Géraldine Puel