occitan

Sur le temps des cerises

Per Calabrun, paraulas de Serge Utgé-Royo

Que de sang séché depuis la Commune
Sang de paysans et sang d’ouvriers
Et tant de souffrances
Ont-ils donc pleuré en restant dans l’ombre
Et compté les noms des copains passés
Faut-il reculer et ne pas répondre
Face à la douleur des emprisonnés

Que revienne enfin ce temps où les têtes
Fleurissaient d’amour et de liberté
Temps d’espérance
Que croulent l’État et tous ses ministres
Nous verrons alors les mains se serrer
Que crèvent les grands qui nous administrent
Nous saurons aussi vivre sans papiers.

Merci à tous ceux du temps des cerises
Pour la mélodie qu’ils nous ont laissée
Et qu’ils nous pardonnent:
Nous la chanterons pleine de révolte
Tant que les patrons voudront exister
Nous la chanterons toutes les saisons
Et jusqu’à la fin de leur société.

5 cançons del meteis grop :

Comentaris

Vos cal connectar per poder postar de comentaris.

Concepcion : Aure Séguier, Grafismes : Géraldine Puel