francés occitan

Les vacances

Per Massilia sound system

D'ausir dins :

Aïollywood

Les vacances, c’est ça qu’il nous faut
Au sommet d’une montagne ou bien au bord de l’eau,
À pied, à cheval, en voiture, à vélo.

On a bien travaillé, on a bien travaillé,
On a payé le RDS, on a payé la CSG
L’impôt sur le revenu, l’impôt sur l’immobilier
On s’est retrouvé à peu près nu et cela bien avant l’été
On a cherché du boulot, on n’a pas trouvé de boulot
On a couru toute l’année et c’était pas rigolo,
On est fourbu, on est crevé le matin de se lever tôt
Quand le physique est usé ça fout le moral à zéro
Il faut réparer la machine, mettre le compteur à zéro
Il faut arrêter le régime, même si l’on est toujours gros
Alors, chômeurs ou travailleurs prenons le temps du repos
Oublions les mois de labeur, au dehors il fait déjà chaud.

On s’est bien préparé, on s’est bien préparé,
Certains ont fait le plein, et d’autres ont déjà leur billet
Alors cool, reste cool, quand sur la ligne de départ s’avance la foule
Je sais bien que tu es à bout et qu’il faut que tu te défoules
Mais ça n’est pas le moment d’attraper les boules
Vois donc les amoureux l’été est fait pour deux
Ils se foutent des bouchons car ils sont restés chez eux
Ils sont à fond pour la saison et l’amour leur sert de maison
Ils ont le feu au fond des yeux et le soleil pour horizon
Regarde un peu mieux, ne vois-tu pas le bleu ?
C’est pas le bleu de travail, c’est le bleu qui rend joyeux !

On craint degun, je dis, on craint degun
Ce qu’on veut c’est des parfums, ce qu’on veut c’est des embrums
On craint degun, je dis, on craint degun

Ce qu’on veut c’est du plaisir et qu’il y en ait pour chacun
Sur du sable ou bien des galets, dans de l’eau douce ou bien salée
Ce que l’on veut c’est ne rien faire et ne pas être dérangés
Se prélasser, se faire dorer, se tourner et se retourner
Et qu’on arrête de nous dire que le travail c’est la santé.

Chacun sa façon, chacun sa façon
De choisir son coin, de choisir ses distractions
Certains font du camping au fin fond de l’Aveyron
D’autres font du trecking au Népal ou au Piémont
D’autres encore du rafting dans les gorges du Verdon
Du VTT, du pédalo, sueurs, frissons et sensations
J’en connais qui préfèrent les Antilles ou le Japon
J’en connais qui frétillent à la seule vue d’un avion
Qui dépensent des cents et des mille c’est leur satisfaction
Il y a ceux qui resquillent et bien parce qu’ils n’ont pas un rond
Mais moi je ne comprends pas ce qui les pousse donc
À se chercher en vacances tout un tas d’occupations
Moi je prends le temps pour moi, je prends le temps pour toi
Moi j’en fais le moins possible moi je ne suis pas fada
Je pêche à la ligne et je mange mon poisson
Je c,line ma nine et je m’endors au cabanon.

5 cançons del meteis grop :

Comentaris

Vos cal connectar per poder postar de comentaris.

Concepcion : Aure Séguier, Grafismes : Géraldine Puel